Les crashs tests automobiles de sécurité sont-ils sexistes ?

Publié le : 05 octobre 20224 mins de lecture

Les crash tests automobiles de sécurité sont-ils sexistes ? C’est la question que se pose de plus en plus de gens, à mesure que les inégalités femmes-hommes prennent une place plus importante dans la société. En effet, de nombreuses études ont montré que les femmes sont plus susceptibles que les hommes de subir des blessures graves ou de mourir lors d’un accident de voiture et ceci du fait d’une part de la construction des automobiles pensées pour les hommes mais aussi du fait des procédures de tests de sécurité défavorisant les femmes.

Le mannequin crash-test standard Euro Ncap femme

Le mannequin crash-test standard Euro Ncap femme existe seulement depuis 2015. Il faut savoir que le mannequin de référence est un m Il est conçu pour représenter les femmes dans les crashs tests automobiles de sécurité. Auparavant, les mannequins utilisés étaient des hommes. Les crashs tests automobiles de sécurité sont des tests qui permettent de vérifier la sécurité des voitures en cas de collision. Ils sont très importants, car ils permettent de diminuer le nombre de morts et de blessés dans les accidents de la route. Cependant, une étude américaine a démontré que les femmes sont sous-représentées dans les crashs-tests et que par conséquent elles ne sont pas protégées de la même façon que les hommes, en tant que conductrices.

Les femmes plus à risques de blessures graves que les hommes en voiture

Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de subir des blessures graves en cas de collision en voiture, selon une étude publiée mercredi. Cette étude, réalisée par l’Institut européen pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), a examiné les données de crash tests effectués en Europe. Les chercheurs ont constaté que les femmes étaient 73 % plus susceptibles que les hommes de subir des blessures à la tête, le cou ou le thorax en cas de collision. Ils ont également constaté que les femmes étaient 144 % plus susceptibles de subir des blessures à la hanche. Les auteurs de l’étude ont conclu que les crash tests effectués selon les normes actuelles ne tiennent pas compte des différences anatomiques entre les sexes et ne reflètent donc pas la réalité des risques pour les femmes conductrices.

Les crash tests automobiles de sécurité sexistes

Plusieurs études ont montré que les femmes étaient plus susceptibles que les hommes de subir des blessures graves ou mortelles en cas d’accident. De plus, les femmes ont également un risque accru de blessures à la tête, au cou notamment le choc du « cou du lapin » et aux jambes. Les experts estiment que ces différences sont dues à plusieurs facteurs, notamment la différence de taille et de masse entre les hommes et les femmes, ainsi que la différence de anatomie. Par exemple, les hommes ont généralement plus de muscle et de masse osseuse, ce qui les rend moins susceptibles de subir des blessures graves. De plus, les femmes ont généralement une silhouette plus fine, ce qui peut les rendre plus vulnérables aux blessures lors d’un accident. Certains ont suggéré que les crash tests automobiles devraient prendre en compte ces différences afin de mieux protéger les femmes. Cependant, d’autres estiment que cela pourrait entraîner des coûts plus élevés pour les constructeurs automobile et que cela ne ferait que renforcer les stéréotypes sexistes.

Plan du site